Banc de mesure des transmissivités

Banc de mesure des transmissivités

Client

Notre client, leader sur son marché, est un producteur et fournisseur d'électricité en France et en Europe pour les entreprises, les collectivités et les particuliers. 

 

Produits  testés : Éprouvettes cylindriques simulant des appareils de robinetterie en eau utilisés par le client.

Il peut s'agir d'appareils de robinetterie tels que des vannes vapeur, robinets à soupape, vannes à passage direct, vannes d'isolation à double étanchéité,  etc.  

 

Robinet à soupape

Robinet à soupape

Vue en coupe d'un robinet à soupape

Vue en coupe d'un robinet à soupape

 

Objectif

Démarche R&D : Étudier l'étanchéité des organes de robinetterie du client, présents dans des circuits de centrales nucléaires, par mesure de la fuite liquide. 

 

 

Problématique

Le banc doit s'approcher au maximum des conditions d'exploitation des circuits de centrales nucléaires, en reproduisant sur les éprouvettes cylindrées les mêmes effets (contact métal-métal).
Le banc est installé en laboratoire R&D.

 

 

Solution et résultats

Le banc de mesure des transmissivités développé par LF Technologies permet de quantifier la fuite d'eau, en phase liquide, entre l’intérieur et l’extérieur d’une éprouvette cylindrique, soumise à une pression différentielle au niveau de sa face d’appui contre un antagoniste, en fonction :
• du défaut de forme de l'éprouvette
• des pressions (interne et externe)
• de la force d'appui de l'éprouvette sur l'antagoniste.

L'éprouvette à tester est installée au cœur de l'enceinte de test, où une tige de poussée met en contrainte sa face de test contre un antagoniste. Une cloche referme l'enceinte et protège la zone. 

L'antagoniste, réalisé dans un matériau rigide avec une surface de référence plane, est appliqué sur la face de l'éprouvette présentant le défaut de forme. Le tube de poussée est guidé dans la cloche de fermeture et un joint hydraulique assure son étanchéité. Le tube est dimensionné de façon à fournir une mesure de la force appliquée. Un capteur de déplacement inductif de grande sensibilité, placé dans le tube, mesure sa déformation axiale. Le chargement axial s'effectue au moyen d'un vérin hydraulique à faible course (10 mm), sa pression peut atteindre 300 bar et générer une poussée de 150 kN.  

La forme de la cloche est étudiée pour limiter les zones de rétention d'air. La pression est mesurée dans chaque "chambre". Une sonde de température mesure la température au plus près de la fuite.

Trois pistons plongeurs indépendants permettent un débit continu et effectuent différentes fonctions, dont la mise en pression externe, la mesure de la compressibilité, la mesure de la fuite externe et la mesure des débits (rentrant et sortant). 

Un PC de commande assure, par le biais d'un logiciel développé sous LabVIEW, les fonctions de contrôle et de mesure. 
 

Antagoniste et éprouvette

Antagoniste et éprouvette

 

Zone de test

Zone de test

 

Pistons plongeurs

Pistons plongeurs

 

Découvrez une autre machine réalisée pour ce client

Retour en haut

Besoin d'aide ?

Un ingénieur projet est présent pour répondre à vos questions.

Contactez-nous
+33(0)2 52 56 04 20